Comment devenir Community Manager freelance ?

Community manager c’est le métier tendance ces derniers temps. Encore inexistant il y a quelques années, c’est avec l’arrivée d’internet et surtout des réseaux sociaux qu’est né le métier de Community Manager mais l’un ne va pas sans l’autre. Qu’est ce q’un community manager et comment le devenir ? Ce sont les questions auxquelles je vais tenter de répondre via ma propre expérience.

Qu’est ce qu’un Community Manager ?

Un community manager est une personne qui va gérer la réputation d’une entreprise via les réseaux sociaux. Il va assurer à l’entreprise une présence sur le web et faire en sorte d’améliorer la e-réputation de celle-ci. Ainsi les outils principaux du CM sont les réseaux sociaux. L’une de mission première est de fédérer et d’animer des communautés. En fonction de l’entreprise il est primordial de choisir les bons réseaux et de mettre en place les bonnes stratégies.

Qu’est ce qu’un Community Manager freelance ?

Le terme freelance désigne le statut choisi par le CM. On peut être community manager salarié mais également indépendant. Ce dernier désigne le terme de « freelance« . En gros freelance = auto-entrepreneur. Je vous détaillerai dans un futur article les avantages et les inconvénients du statut de freelance VS salarié.

Quelles sont les qualités à avoir en tant que Community Manager ?

Comme dans tous métiers, il est important d’avoir un minimum de qualité pour mener à bien ses missions. Les principales qualités d’un CM selon moi sont :

  • La passion pour le web et les réseaux sociaux : difficile de passer ses journées scotché littéralement à son ordinateur si l’on aime pas cela.
  • Connaitre précisément le fonctionnement de chaque réseau social pour en exploiter les bénéfices. Comme je le dis souvent : être sur le web c’est bien mais être visible c’est mieux. C’est en cela que le CM intervient. Il ne suffit pas de traîner tous les soirs sur Facebook et publier ses repas sur Instagram pour se prétendre Community Manager. Les gens pensent trop souvent -à tort- que le CM ne fait rien d’autres de ses journées que de passer tout son temps sur les réseaux pour « le plaisir« . Ils ne savent pas qu’il y a toujours une stratégie social média derrière et qu’on ne peut pas faire n’importe quoi (en terme professionnel j’entends).
  • L’organisation est primordiale pour ne pas se retrouver à court de post et être débordé à la dernière minute. Un calendrier éditorial est à mon sens indispensable lorsque l’on travaille avec une entreprise et même pour soi.
  • La polyvalence. Le community manager va à la fois être créateur de contenu c’est à dire photographe, vidéaste, infrographiste; faire partie du service client en répondant aux questions des internautes via les réseaux sociaux; gérer les partenariats et les jeux-concours; faire de la rédaction web (article optimisé SEO); garder un œil sur les concurrents (c’est ce que l’on appel faire de la veille); gérer les bad buzz soit les clients mécontents.
  • La créativité pour produire du contenu toujours plus engageant et se démarquer de la concurrence.
  • La régularité afin d’assurer une présence sur le long terme. Il vaut mieux un post par semaine tout le temps que sept posts pendant une semaine et après plus rien. Il faut créer un rendez-vous quotidien, hebdomadaire ou mensuel avec ses clients et prospects.
  • La pertinence afin de préserver une cohérence dans le fond et la forme. Le respect de la charte graphique d’une entreprise est primordiale afin d’être reconnaissable en un clin d’œil (c’est ce que l’on appel une identité visuelle).
  • Une maîtrise de la langue française car il est inconcevable de laisser traîner des fautes d’orthographes sur le site web et les réseaux sociaux d’une entreprise.

La liste est non exhaustive et l’ordre ne détermine pas les qualités de façon prioritaire.

8 qualités pour devenir community manager - Happy green free, le blog des community manager freelance. #entrepreneure #communitymanager #freelance

Quels sont les moyens pour devenir Community Manager ?

Il existe plusieurs façon différentes pour prétendre au titre de CM. Il y a tout d’abord les écoles qui propose une formation certifiante ou non. Je m’étais renseignée il y a quelques années, les tarifs ne sont pas donné et face à 3000€ j’ai abandonnée ce rêve (c’était sans penser que des années plus tard j’y arriverais mais par un autre moyen !). Il y a les formations payantes en ligne donnant lieu à un diplôme. Ces mêmes formations peuvent être suivies à titre gratuit mais vous ne bénéficierez pas de la certification. Enfin il y a le parcours de l’autodidacte qui expérimente à titre personnel les techniques et stratégies afin de voir lesquelles marchent le mieux etc.

Comment je suis devenue Community Manager ?

Je me suis lancée sur la toile en 2014 avec mon petit blog beauté tourné vers le naturel. Pendant très longtemps c’est rester une passion et je me souciais gère des règles de référencement et des stratégies à employé sur les réseaux sociaux. Force est de constater qu’au bout d’un moment les statistiques stagnaient et mes réseaux sociaux aussi. Cela m’énervais et je ne comprenais pas pourquoi les autres grandissaient alors que moi non. C’est là qu’est apparue mon envie soudaine de comprendre et de m’améliorer. J’ai commencé à faire attention au référencement de mes articles, à soigner mes visuels et à faire de nombreuses recherches sur les sujets (oui parce que c’est un vaste domaine!).

En 2018 j’ai été embauché dans une boîte qui allait très mal et j’y ai vu une opportunité de les aider en mettant à profit tout ce que j’avais pu apprendre depuis des années. Je me suis associée à un collègue et nous avons mis en place un véritable projet marketing qui a d’abord été accepté puis mis complètement de côté. Vous imaginez ma déception. Marre de dépendre des autres j’ai eu envie de faire ce qui me plaisait vraiment. En février 2019 je me lançais en tant que freelance et en avril je réduisais mon contrat pour combiner mon activité de salarié et celle d’indépendante. Dès le mois de mars j’ai eu mon premier client avec qui je travaille toujours aujourd’hui. Je suis passée par plusieurs phases : la peur, l’excitation, la déception, le plaisir (ahhh ce fichue syndrome de l’imposteur !). Aujourd’hui je ne me repose pas sur mes lauriers et je continue d’apprendre et de me former car j’adore cela et c’est à mon ses indispensables lorsque l’on travail dans un domaine qui évolue aussi vite.

A côté de mon parcours autodidacte, j’ai suivie des formations à titre gratuit pour approfondir mes connaissances. Je n’ai donc aucun diplôme mais je crois avoir bien plus que cela : mon blog et les réseaux attachés qui démontre de mes capacités et de mes compétences. J’aurais pu me contenter de cela mais j’ai appris qu’il fallait se « nicher » pour apporter une réelle valeur ajoutée. J’ai donc lancé Happy green free pour parler librement de mon expérience et aider tous les community manager freelance dans leurs questionnements, peurs et réussites.


Quelles sont les formations à suivre pour devenir Community Manager ?

Je ne les connais bien évidemment pas toutes mais je vais vous parler essentiellement des deux qui m’ont le plus aider à enrichir mes connaissances à titre gratuit (donc sans diplôme à la clé).

La première et la meilleure à mon sens, c’est la plateforme Openclassrooms. Elle propose énormément de formations tant sur le community management, le marketing digital, le référencement, la création de site wordpress et j’en passe. Elles sont gratuites contre une adresse mail mais vous êtes limités à 10 chapitres par jour ou par semaine je ne sais plus. Quoi qu’il en soit, avoir accès à un contenu de qualité gratuitement n’est pas négligeable car ceux qui payent ont accès aux mêmes cours que vous. C’est juste qu’eux vont avoir un retour par rapport aux exercices proposés et auront un diplôme à la fin.

La seconde c’est Livementor qui propose une série de mini cours gratuits sur quelques sujets comme Instagram, créer une communauté sur Facebook, l’art du copywriting etc. Les cours sont décomposés en chapitre et ils sont envoyés tous les jours directement dans votre boîte mail. C’est intéressant pour compléter ses connaissances.

A côté de cela j’ai suivi deux formations payantes créées par deux entrepreneure que j’admire et que je suis régulièrement. Il s’agit d’une formation Pinterest et d’une formation Instagram mais cela fera l’objet d’articles dédiés.


Mon secret pour devenir Community Manager freelance ?

La passion. Elle vous mènera à vos objectifs car quand on aime on ne compte pas. Formez vous encore et encore et surtout lancez-vous à titre personnel dans un premier temps. Il n’y a pas meilleur apprentissage que l’expérience. Les seuls limites qui vous empêchent d’avancer, c’est vous même qui vous les mettez. J’ai trouvé un bon compromis pour vivre sans la crainte de manquer d’argent c’est de combiner le salariat avec le freelancing.

N’hésite pas à rejoindre la communauté des community manager freelance. Chaque mois je t’envoie mon bilan en terme de chiffres mais aussi de ressentis !

Newsletter

* indicates required

Si vous avez des questions, n’hésitez pas ma boîte mail est ouverte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *