Comment se démarquer des autres thérapeutes ?

Vous voilà maintenant installé à votre compte en tant que thérapeute et vous vous demander comment vous allez bien pouvoir vous démarquer des autres thérapeutes de votre ville ? Je vous donne 3 conseils pour tirer votre épingle du jeu et sortir du lot par rapport à vos concurrents.

3 façons de se démarquer de ses concurrents quand on est thérapeute

Que vous soyez fraîchement diplômé ou avec une expérience de 10 ans dans la salariat, votre meilleur atout, c’est vous !

1. Se nicher dans un domaine pour devenir expert

Si vous avez l’habitude de consommer du contenu sur le marketing en ligne, vous avez surement déjà entendu cette injonction : Vous devez vous nicher pour réussir !

Alors je dirais oui & non 😉

Je ne compte plus le nombre de psychologue que je connais qui ne prennent plus de nouveaux patients parce que leur agenda est complet pour des mois et des mois et pourtant à aucun moment ils ne se sont « nichés ». Voilà un beau contre-exemple pour exploser cette croyance limitante n’est-ce pas ? 🔥

Néanmoins, je vous recommande de choisir une « niche » c’est à dire une thématique précise dans votre domaine pour vous positionner comme un expert dans votre ville. On pense (à tort) que se spécialiser va nous amener moins de patients mais au contraire !

Lorsque vous avez des problèmes de vue, vous allez prendre rendez-vous avec votre ophtalmologue et non votre médecin traitant n’est-ce pas ? Dans le domaine du bien-être, c’est la même chose ! En tant que patient nous voulons les meilleurs thérapeutes pour nous prendre en charge. Ainsi on fait davantage confiance à quelqu’un qui est spécialisé dans notre problématique.

J’ai fait le choix de me spécialiser dans la perte de poids en tant que psychologue. Je peux vous dire que j’ai du attendre 9 mois avant d’avoir mon premier patient sur cette problématique 😂 (comme quoi, se nicher ne veut en aucun cas dire se fermer des portes !)

Cette technique vous permettra de sortir du lot rapidement ,notamment si les thérapeutes fleurissent comme les fleurs au printemps dans votre ville actuellement !

💡 J’aimerais ajouter que vous n’avez pas besoin de TOUT savoir sur un sujet pour être expert, ok ? Vous en savez déjà largement plus que votre patient idéal et cela suffit pour être spécialisé dans ce domaine. Faites vous confiance 😉

2. Avoir un objectif précis dans votre communication

Si la niche ne vous parle pas, que dites-vous d’avoir un objectif précis dans votre axe de communication ? Je m’explique. Il y a des psychologues sur Instagram qui ont fait le choix de vulgariser la psychologie auprès d’un public novice afin de dédramatiser le fait d’aller voir un psy. Voilà un objectif précis sur lequel vous pouvez vous positionner pour vous démarquer. Ainsi vous ne serez pas frustré si vous souhaitez parler de dépression, de HPI et de confiance en soi ! En plus la vulgarisation des concepts professionnels intéresse beaucoup le grand public ! Etes-vous prêt à porter cette casquette ?

Non ? Alors mon dernier conseil sera sûrement le bon 😊

3. Votre personnalité est votre plus grande force

Pas de spécialité, ni d’objectif précis … ok mais alors êtes-vous prêt à assumer qui vous êtes, vraiment ? Et oui notre personnalité peut-être un atout considérable ! Je parie que vous suivez déjà certains thérapeutes sur les réseaux sociaux pour ce qu’ils dégagent : leur énergie, leur bonne humeur, leur façon de parler etc …

Et si c’était vous ? Cela demande une certaine confiance en soi et s’assumer pleinement ✨

Quel plus beau cadeau que d’être contacté pour qui on est en plus du métier que nous exerçons ?! Aujourd’hui il y a tellement de thérapeutes en libéral que les patients ont le choix. Et ils vont choisir en fonction de différents critères :

  • votre expertise
  • votre apport sur les réseaux ou en ligne
  • vous tout simplement !

Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas notre métier et entre deux personnes il y a une question de feeling pour que la relation se créer. Soyez authentique et autorisez-vous à ne pas être parfait avec vos patients au cabinet. Non seulement c’est plus sympa mais en plus ils verront que vous aussi vous êtes humain et ça c’est carrément rassurant voir même déculpabilisant pour eux !

Je ne vous raconte pas le nombre de fois où je cherche mes mots, je bafouille en consultation et mes patients reviennent quand même 😂. Je pense (j’espère en tout cas) renvoyer l’image d’une psy sympa ce qui fait que mes patients m’envoient même des smileys dans leur sms. Attention, cela ne veut pas dire que je ne suis pas professionnelle ! Il m’arrive de rire et de faire des blagues avec mes patients en consultation mais le cadre thérapeutique et le respect mutuel sont toujours présent. A vous de trouver votre place 😉

N’hésitez pas à me dire lequel de ces 3 conseils vous parle le plus et comment vous allez le mettre en place !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *